Lieux, Identités, eSpaces et Activités


Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher




Accueil > Evenements scientifiques > Séminaires

« 1962 : entre Corse, France et Algérie »

L’année 2012 a marqué le cinquantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie ainsi que la fin de la dernière guerre de conscription menée par la France, autrement dit la dernière expérience de la violence de masse « à bien des égards traumatisante pour ceux qui l’ont menée et longtemps non reconnue officiellement » (Laurent Muchielli, L’invention de la violence, Fayard, 2011, p.132) ; nonobstant l’exil d’environ un million de Pieds-Noirs dans des conditions dramatiques. De par la place des Corses dans « l’aventure coloniale » de la République, de par leur présence nombreuse en Algérie, de par l’engagement de certains d’entre eux aux côtés des partisans de l’Algérie française ou, plus modestement, des patriotes algériens, de par le choc que provoqua l’installation de milliers de rapatriés, entraînant bientôt la renaissance d’un courant autonomiste, puis nationaliste, le recours à la violence et la naissance d’un FLN, la guerre d’Algérie et ses conséquences furent bien aussi « un traumatisme corse » (Francis Arzalier, Les Corses et la question coloniale, Albiana, 2009, p.114). Sans oublier la montée en puissance depuis une vingtaine d’année, d’un racisme aux relents très « Algérie française » sur fond d’islamophobie mâtiné de lieux communs du « Choc des civilisations » qui renvoient aux modalités et aux évolutions de la construction et de la perception de Soi et de l’Autre. Il y a là matière à se questionner sur la place et les relations de la Corse avec l’ensemble français et européen mais également sur la Corse, une île en Méditerranée, tout en conservant la possibilité de développer une réflexion sur la Corse et l’Outre-mer, et en tout premier lieu l’Algérie.

Programme  :

Le matin :
9h30 : Présentation de la journée par Didier Rey, maître de conférences HDR, responsable de la filière histoire, université de Corse.
10 h : « Le mythe colonial dans la littérature corse », Ange-Toussaint Pietrera, doctorant, université de Corse ».
10 h30 : « L’attache des origines », Danielle Maoudj.
11 h : « Guerre d’Algérie et mouvements migratoires », Yvan Gastaut, maitre de conférences, université de Nice.
11h30 : débat avec la salle, modérateur Didier Rey

L’après-midi :

14h30 : « 1962 : la mise en place de l’État algérien », Youcef Fatés, maitre de conférences HDR, université de Nanterre.
15 h : « De l’université coloniale à l’université algérienne », Aïssa Kadri, professeur émérite, université de Paris VIII.
15h30 : débat avec la salle, modérateur Alessandra d’Antonio.
16h30 : diffusion du film « La bataille d’Alger » de Gillo Pontecorvo commenté par Alessandra d’Antonio et Yvan Gastaut.