Lieux, Identités, eSpaces et Activités


Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher




Accueil > Evenements scientifiques > Séminaires

L’altérité de la Nature en Droit. La "trajection" vers les choses du droit chez Yan Thomas

     L' ’invitation de Madame Vanuxem a pour objectif d’ouvrir et prolonger la réflexion menée dans le cadre de la chaire Développement des territoires et innovation.

     Dans sa thèse les choses saisies par la propriété, Sarah Vanuxem s’est en effet inspirée des travaux d’Augustin Berque en matière de mésologie. Elle y conçoit ainsi les choses comme des milieux habités par les personnes. Plutôt que d’opposer les choses aux personnes comme les objets aux sujets, l’on pratiquerait une distinction habitants/habités. Les choses regardées comme des milieux et les personnes comme leurs habitants, la propriété serait définie telle une facultés d’habiter , et les droits (ou biens) telles des places appropriées dans les choses ou milieux. Cette vision adoptée, l’indivision et les autres modalités de partage des pouvoirs se comprennent plus aisément, de même que les limites au caractère absolu du droit de propriété .