Lieux, Identités, eSpaces et Activités


Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher




Accueil > Evenements scientifiques > Séminaires

Conférence : Quelle attractivité pour le territoire corse dans la mondialisation ? – Christophe STORAÏ

Présentation du cycle de conférences

L’économie corse et son développement en débat
Université de Corse - Laboratoire Lieux, Identités, eSpaces et Activités UMR CNRS 6240 LISA

  • Contexte

Forts du succès rencontré par le cycle de conférences proposé lors du dernier appel à projet du CSTI en 2013, les chercheurs de l’UMR CNRS LISA de l’université de Corse souhaitent poursuivre cette expérience en proposant un nouveau cycle de conférences.
Crise économique, tourisme, environnement, foncier, mondialisation sont autant de sujets qui touchent la population insulaire dans son quotidien et qui suscitent de nombreuses interrogations. Afin de donner un éclairage scientifique mais vulgarisé et de tenter d’apporter des réponses, les chercheurs de l’université de Corse partiront à la rencontre des citoyens pour débattre avec eux de ces questions.

  • Enjeux scientifiques et sociétaux

Ce cycle de conférences grand public a pour but d’ouvrir et de favoriser les échanges entre les chercheurs de l’Université de Corse et la société civile sur les questions d’actualité. Il permettra de confronter la vision de chercheurs de différentes disciplines, l’économie, la géographie, le droit ou les sciences politiques aux interrogations de la population corse. Les chercheurs dans un souci de réflexivité attendent beaucoup de ces échanges pour faire évoluer leur approche.

Quelle attractivité pour le territoire corse dans la mondialisation ?

Christophe STORAÏ

A l’ère de la globalisation, le concept d’attractivité, parfois galvaudé dans la littérature économique, revêt une importance cruciale pour les territoires impliqués dans une concurrence effrénée en matière de localisation des investissements géographiquement mobiles. L’attractivité constitue un nouvel impératif pour créer des emplois, augmenter l’investissement dans l’industrie et les services, accéder au marché mondial et aux nouvelles technologies. Séduire l’investisseur potentiel est donc un objectif majeur pour tous les territoires, quel que soit leur niveau de développement.

L’attractivité des territoires repose sur une série d’avantages de localisation dans un contexte hyper concurrentiel car les firmes sélectionnent uniquement les sites permettant de renforcer leur compétitivité. Les entreprises sont à la recherche d’une offre spécifique émanant des territoires qui préfigure l’avantage à la localisation et sont à la quête de spécialisations et de savoir faire locaux. Les critères d’attractivité d’un territoire ne peuvent se résumer à des différences de dotations « naturelles ». En cela, l’action publique joue un rôle primordial dans la stimulation des facteurs attractifs, par le biais notamment de l’éducation et de la formation, la recherche et le développement.

L’économie corse se caractérise par l’absence des grands groupes et des multinationales qui dirigent et façonnent l’économie mondiale. On ne remarque pas davantage l’existence de moyennes entreprises qui dans bien d’autres régions à l’instar de la Lombardie, constituent le fer de lance d’une économie dynamique. Le tissu économique corse est constitué majoritairement de très petites entreprises, de petits agriculteurs et producteurs, d’artisans, de commerçants. Compte tenu de l’hypertrophie du secteur public, les entreprises privées semblent constituer l’unique option susceptible d’enclencher une dynamique de développement territoriale.

Dans ce contexte, la présente conférence s’attachera à proposer des pistes de réflexion dans la perspective de la construction d’un schéma d’attractivité territorial insulaire pérenne.