Lieux, Identités, eSpaces et Activités


Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher




Accueil > Evenements scientifiques > Manifestations

Workshop Insular Territories and Europeanization


Les 9 et 10 novembre 2016, l’UMR LISA organise un workshop Insular Territories and Europeanization.
L’ouverture aura lieu à 14h dans l’amphi Ettori, UFR droit.
Ce workshop est ouvert au public.


PROGRAMME

Mercredi 9 Novembre 2016 – Campus Mariani, Corte

14h00 : Accueil du workshop et discours d’ouverture


  • Paul-Marie Romani, Professeur à l’Université de Corse
  • Marie-Antoinette Maupertuis, Professeur à l’Université de Corse
  • André Fazi, Maître de conférences à l’Université de Corse
    14h30 : Panel juridique (Amphi Ettori)


  • 14h30 : Lydia Lebon, Université de Metz, L’ultrapériphéricité et les îles
  • 15h00 : Sébastien Martin, Université de Bordeaux, Desserte maritime de la Corse et droit de l’Union européenne : les difficultés de la SNCM


15h30 : Pause café


  • 15h45 : Paolo Fois, Université de Sassari, Le droit européen de l’insularité : une vision sarde
  • 16h15 : Michele Comenale Pinto, Université de Sassari, Droit européen et crise des transports en Sardaigne
    20h : Diner de gala

Jeudi 10 Novembre 2016 – Campus Mariani, Corte

8h30 Accueil du workshop
9h00 : Panel économie (salle DECA 002)


  • 9h00 : Ioannis Spilanis, Université de l’Égée, The impact of European policies on island territories. Lessons from the EUROISLANDS study (ESPON)
  • 9h30 : Maria Santana-Gallego, Université des Îles Baléares, Tourism creation, tourism diversion and tourism potential within the European Union
  • 10h00 : Antoine Belgodere, Sauveur Giannoni, Sandrine Noblet, Université de Corse, The territorial continuity of Corsica : a challenge for the common market ?
  • 10h30 : Mario Thomas Vassallo, Université de Malte, The Europeanization of interest groups in island states
    11h00 Pause-café
    11h30 : Panel sociologie/science politique (salle DECA 002)


  • 11h30 : Carlo Pala, Université de Sassari, Entre Europe-barrière et Europe-opportunité : le cas des partis ethno-régionalistes sardes
  • 12h00 : Thierry Dominici, Université de Corse, Les jeunes corses et l’Europe. Entre appartenance citoyenne et rejet identitaire
  • 12h30 : André Fazi, Université de Corse, L’autonomisme corse, ou le difficile pari de l’européanisation
    13h Pause déjeuner – Hall UFR Droit
    14h00 : Conférence-débat Les territoires insulaires dans l’Union européenne : un combat politique trop inégal ?


  • Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de Corse
  • Ioannis Spilanis, ancien secrétaire général de l’Égée et de la politique insulaire, conseiller régional du Nord Égée
  • Paolo Fois, ancien président de la Commission des Affaires européennes au Conseil régional de la Sardaigne
  • François Alfonsi, ancien député européen, président de l’Alliance libre européenne

Résumé :

Les effets de la construction européenne sur les structures politiques et économiques nationales font l’objet d’une littérature abondante depuis deux décennies. Claudio Radaelli définit ainsi l’européanisation à travers « des processus (a) de construction (b) de diffusion et (c) d’institutionnalisation de règles formelles et informelles, de procédures, de paradigmes politiques, de styles, de “façons de faire” et de convictions et normes partagées, lesquelles sont d’abord définis et consolidés au niveau européen, puis intégrés dans la logique des discours, des identités, des structures politiques et des politiques publiques au niveau national. »
Toutefois, ce type de définition peut apparaître limitatif. Critiqué pour son caractère top-down, relativisant la complexité interactionnelle de la construction européenne, on peut aussi lui faire le grief d’être centré sur l’action publique et de favoriser implicitement une recherche focalisée sur l’échelon national.
Ce workshop s’intéresse à un autre type de territoire, généralement de niveau infranational, et qui se définit surtout par la géographie et par les contraintes singulières que celle-ci implique. Depuis 1997, les traités européens reconnaissent l’insularité comme un handicap structurel permanent, pouvant motiver la définition et la mise en oeuvre de politiques spécifiques. Surcoûts des transports et communications, vulnérabilités démographiques et environnementales, etc., sont autant de caractères insulaires attestés par de nombreux textes officiels européens, ainsi que par le projet ESPON Euroislands.
Ce workshop pluridisciplinaire aura pour thème la mesure et l’analyse des effets de l’intégration européenne sur les territoires, les institutions et les acteurs politiques et économiques insulaires. Néanmoins, cela n’intéresse pas uniquement l’avenir des territoires directement concernés. C’est tout autant la capacité intégrative de l’Union qui est en jeu, sa capacité – prétendue depuis le Traité de Rome – à promouvoir un « développement harmonieux en réduisant l’écart entre les différentes régions et le retard des moins favorisées ».
L’objectif est de rassembler des contributions pouvant s’inscrire dans une dimension comparative. Ceci nous apparaît absolument nécessaire, notamment afin de déterminer en quoi l’intégration européenne est – ou peut être – un facteur de convergence des agendas politiques dans les territoires insulaires.


Affiche
Plaquette

Agenda

Ajouter un événement iCal