Lieux, Identités, eSpaces et Activités


Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher




Accueil > Rayonnement > Projets labellisés

REPORT - Rumore e Porti

Soutenu par le Programme Italie-France Maritime 2014-2020

Mots clés : réduction de la pollution sonore, gestion du bruit , zone portuaire, durabilité des ports, propagation du son, coopération transfrontalière

Nom de l’organisme Chef de File  : Université de Gênes

Partenaires : Université de Gênes, Agence Régionale pour la Protection de l’environnement de la Toscane, Université de Pise, Centre Scientifique et Technique du Bâtiment, Université de Corse Pasquale Paoli, Université de Cagliari

Responsable scientifique (UMR CNRS 6240 LISA) : Dominique Prunetti

Résumé du projet :

Les ports méditerranéens sont entourés de zones urbaines densément peuplées où le bruit généré par les sources sonores de leur activité a un impact très important. L’objectif à long terme du projet REPORT est la réduction des émissions sonores des ports de l’espace de coopération transfrontalier dans le but de rendre plus durables les installations portuaires de l’Espace Maritime. Ceci est effectué par le développement d’une approche dédiée de la gestion du bruit. Cette méthodologie, dont le caractère multidisciplinaire est assuré par les compétences des organismes scientifiques du partenariat, a pour finalité d’être implémentée et intégrée dans la Dir. 2002/49/CE qui n’exige pas spécifiquement une évaluation du bruit portuaire mais l’assimile à un bruit industriel sans prendre en compte les spécificités telles que la complexité des sources des ports, la répartition des sources acoustiques sur l’eau et les conditions particulières de propagation du son. En abordant cette lacune réglementaire, commune à tout l’espace maritime, ceci de façon multidisciplinaire (simultanément d’un point de vue technique, gestionnaire et socio-économique), et en proposant des méthodes communes pour la gestion du bruit dans les ports, l’approche novatrice de REPORT est nécessaire pour atteindre la dimension transnationale des normes et directives européennes. Le développement de nouveaux algorithmes et méthodologies dans différents secteurs décrira et définira les meilleures stratégies transfrontalières conjointes et reproductibles pour la réduction du bruit, permettant d’aborder la question de la gestion de l’environnement sonore dans les zones portuaires, d’une manière holistique et durable. Les organismes scientifiques et les autorités locales bénéficieront des résultats du projet en termes d’une plus grande prise de conscience de cette problématique ainsi que de l’équité et de la rigueur des méthodes pour la décrire et la traiter avec succès.