Lieux, Identités, eSpaces et Activités


Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher




Accueil > Evenements scientifiques > Chaires

CHAIRE ESPRIT MEDITERRANEEN PAUL VALERY - Deuxième session - MAI 2018

La Société des esprits
“L’esprit peut-il nous tirer de l’état où il nous a mis ?”
Paul Valéry

Le pouvoir de cohésion de l’amitié est un des principes anthropologiques de la philosophie morale et politique d’Aristote. L’amitié accorde les esprits, ce n’est pas seulement un sentiment mais d’abord une vertu intellectuelle et morale qui stimule les individus et les sociétés, y compris pour bien agir. S’il existe plusieurs formes d’amitié (philia), toutes participent à la fonction commune de créer une entente mutuelle, condition de possibilité d’une société durable et respectueuse des différences et des oppositions.
L’appel lancé par Valéry en 1933 pour redonner place à une « Société des esprits » dans la Société des Nations ne cesse d’être d’actualité, car il inscrit dans le temps des identités multiples qui s’entendent, de près ou de loin, pour préserver la paix. Les débats actuels sur l’accueil des réfugiés, qui inquiètent tant les sociétés modernes, sont le signe d’un délitement des principes de civilisation qui sont à l’origine de toutes les sociétés humaines : le droit d’asile, l’hospitalité et le partage.

PROGRAMME
28, 29 et 31 mai 2018
Invité d’honneur :
Roberto Beneduce
Professeur d’anthropologie médicale à l’Université de Turin

Thème :
Frontières de l’identité : les demandeurs d’asile

LUNDI 28 MAI, Ajaccio, Bibliothèque Fesch
18h. Conférence
Donner asile : politique et anthropologie

MARDI 29 MAI, Corte, Campus Mariani,
Spaziu Universitariu Natale Luciani
14h. Séminaire
Conscience et mémoire des immigrés : fonction de l’ethnopsychiatrie

JEUDI 31 MAI, Bastia, Cinéma le Studio
18h30. Projection-débat autour de Terra Ferma
film d’Emanuele Crialese (2011) séance animée par Fabien Landron
Entrée libre

Roberto BENEDUCE
Professeur d’anthropologie médicale à l’Université de Turin, ethnopsychiatre, anthropologue de terrain et historien des psychothérapies traditionnelles, dirige depuis 1996 le Centre Frantz Fanon de Turin, où il apporte une assistance psychologique et sociale aux réfugiés et victimes de violences. Ses travaux sur les formes de la mémoire et la production d’une conscience historique chez les dominés lui valent une reconnaissance internationale. A partir d’une critique de l’hégémonie des
modèles psychologiques occidentaux du traumatisme, il a développé une ethnographie comparée de la mémoire, de la souffrance et de la violence, que ce soit en Afrique (Mali, République Démocratique du Congo) ou parmi les immigrés et réfugiés. Parallèlement, il poursuit ses enquêtes de terrain en Afrique subsaharienne (Mali, Cameroun, Mozambique, Ouganda) sur les médecines traditionnelles, les différents registres d’expérience, les dialectiques sujet/objet, chose/puissance, « guérison divine »/« maladie mystique » et les langages du religieux.

Agenda

Ajouter un événement iCal