Lieux, Identités, eSpaces et Activités


Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher




Accueil > Projets de recherche > Dynamiques des territoires et développement durable

Dynamiques des territoires et développement durable

Les chercheurs impliqués dans le thème de recherche « Dynamiques des Territoires et Développement Durable » ont choisi de mobiliser leurs connaissances interdisciplinaires des espaces et économies insulaires et les réseaux qu’ils ont pu tisser avec des universités méditerranéennes et/ou insulaires pour étudier les interactions hommes-milieux et les conditions de soutenabilité du développement au sein d’un espace contraint et vulnérable. Le programme de recherche sera décliné en trois axes principaux ayant chacun ses propres méthodes et protocoles.

- Axe 1 : Ressources naturelles, environnement et acteurs


     L'équipe s’interrogera sur la notion de vulnérabilité économique de l’espace insulaire en relation avec sa vulnérabilité écologique et sociale. Les îles sont des espaces vulnérables sur un plan économique (Briguglio, 1995), mais la littérature a jusqu’à présent focalisé l’attention sur les îles-États, soulignant l’éloignement des marchés, la forte dépendance extérieure, la faible diversification des activités, l’impossibilité de réaliser des rendements d’échelle, le manque de capital humain. Peu d’analyses portent sur les îles-régions. Or, la question de savoir si une petite économie insulaire, ayant peu de latitude en termes de politique macroéconomique tout en étant « protégée » par l’économie nationale, est plus vulnérable qu’un petit État insulaire reste posée.

Lire la suite

- Axe 2 : Tourisme soutenable en milieu insulaire


     La résilience des éco-socio-systèmes insulaires méditerranéens. La capacité de résilience d’un système est liée à sa vulnérabilité. Perrings (1998) rappelle deux définitions de la résilience d’un système éco-environnemental : soit on considère les propriétés du système à l’équilibre, soit on considère la perturbation qui peut être absorbée avant que le système ne change d’état. L’équipe s’est déjà interrogée sur la notion de résilience des éco-socio-systèmes au cours de séminaires sur le développement durable. Il s’agit, dans les quatre années à venir, de renseigner et de modéliser les impacts de chocs exogènes perturbant le système insulaire.

Lire la suite

- Axe 3 : Insularité et politique(s) : durabilités et mutations


     Les innovations technologiques, organisationnelles et institutionnelles qui ont permis ou qui permettent aux sociétés insulaires de produire de la durabilité. Le questionnement portera alors sur la prise en compte du temps, composante essentielle du développement et des processus de changement, mais qui revêt aussi une signification particulière dans des territoires où à la distance euclidienne les résidents substituent un temps de transport et des coûts économiques afférents. L’équipe, dans le cadre de chacun des trois axes, s’interrogera alors sur la dimension temporelle des processus à l’oeuvre. Il s’agira à nouveau de comprendre, d’une part, comment les territoires insulaires méditerranéens ont su dépasser sur le temps long les contraintes naturelles (systèmes d’échanges, relations avec le pouvoir central) et gérer leurs espaces terrestre et maritime. D’autre part, l’objectif est de contribuer à la definition de politiques territoriales de développement durable en mettant l’accent sur la dimension essentiellement temporelle des questions d’aménagement de l’espace et essentiellement dynamique des mécanismes économiques.

Lire la suite