Manifestations grand public

20 janvier 2020 : Journée Portes Ouvertes "Salle immersive"

LIEU : Campus Mariani, Bâtiment Edmond Simeoni, Rez de chaussée. Avenue Jean Nicoli, 20250 CORTE

Unique sur le territoire corse, la salle d’immersion médiale (ou salle immersive) a été livrée fin décembre 2019.
D’une superficie de 50m² avec une capacité de 50 places, cet équipement innovant dans le domaine du numérique doit permettre aux équipes de recherche d’utiliser la réalité virtuelle et la 3D pour traiter des problématiques relevant des sciences humaines et sociales. Elle offre ainsi des potentialités d’immersion totale dans différents milieux anthropisés ou naturels grâce à une qualité audiovisuelle exceptionnelle.

2020-01-20_Dossier_de_presse_salle_immersive

Flyer JPO

Article du 21 janvier 2020, Corse-Matin

18 décembre 2019 au 27 mars 2020 : Exposition "Les lieux de mémoire de la Corse Médiévale" au Musée d’archéologie de la Corse à Sartène.

Veuillez retrouver la vidéo de présentation de l’exposition ci-dessous :

12 novembre 2019 : Fête de la Science

Une journée intense avec les scolaires pour la Fête de la Science à la Halle des Sports de l'Università di Corsica Pasquale Paoli  pour présenter les trois ateliers de l'UMR LISA.

9 et 10 octobre 2019 : Journées Portes Ouvertes à l'UMR LISA

De belles Journée Portes Ouvertes aujourd'hui à l'UMR LISA, avec, entre autres visiteurs, l'accueil des Terminales du Lycée de Corte, les membres de l'Association des amis de la Chapelle Santa Cristina et les L3 d'histoire de l'Università di Corsica Pasquale Paoli.
Tous ont pu visiter l'exposition "Les lieux de mémoire de la Corse médiévale" commentée par les commissaires d'exposition.
Une occasion également de visiter les plateformes M3C et LOCUS et de découvrir la BDLC.

04 octobre 2019 : Inauguration de l'exposition "Les lieux de mémoire de la Corse Médiévale" - Hall du bâtiment Edmond Simeoni de l’UMR LISA.

S’inscrivant dans le projet « Les espaces de la Corse médiévale » cofinancé par le Fonds Européen de Développement Régional, cette exposition est portée par Jean-André CANCELLIERI (Professeur émérite en histoire médiévale) et Vannina MARCHI VAN CAUWELAERT (Maître de conférences en histoire médiévale).

Retrouver ici la vidéo de l'installation de l'exposition (Novita Prod) ainsi que le reportage de France 3 Corse Via Stella

Résumé de l’expositionEmpruntée à Pierre Nora, la notion de « lieu de mémoire » renvoie ici tout autant à la construction d’une mémoire mythique du Moyen Âge corse, transmise depuis le XVe siècle par la chronique de Giovanni della Grossa, la tradition orale et la toponymie, qu’aux nombreuses traces matérielles que cette période a laissées dans les paysages insulaires et dont la mémoire s’est peu à peu effacée. Définir les « lieux de mémoire de la Corse médiévale » revient ainsi, d’une part, à décrypter la force symbolique des mythes et des légendes associés à la période, tout en reconstituant l’histoire de leur élaboration depuis le XVe siècle; d’autre part, à identifier des lieux, des symboles et des acteurs sociaux constitutifs d’un patrimoine médiéval à valoriser. Il s’agit donc à la fois d’analyser le système de représentations des Corses du Moyen Âge et leur « culture historique », dans un contexte dominé par la mémoire orale et l’absence d’archives locales ; de replacer la Corse médiévale dans l’espace méditerranéen, en croisant toutes les sources à notre disposition (chroniques, vestiges archéologiques, documents d’archives, œuvres d’art) ; de valoriser l’histoire médiévale de la Corse à travers des lieux emblématiques, dans une perspective de patrimonialisation. L’exposition permet ainsi de cheminer à travers les paysages médiévaux de l’île et de découvrir les hommes, les objets, les archives, les œuvres d’art et les légendes qui y sont rattachés, selon un itinéraire qui s’articule autour de trois thématiques : traces matérielles; figures humaines et héroïques; traces symboliques.

13 juin 2019 : "A Festa di a Lingua, edizione 2019", école primaire de Prunelli di Fiumorbu.

Atelier de la M3C "A Cascetta di i Cinqui Capatoghji" dans le cadre de "A Festa di a Lingua, edizione 2019", projet soutenu par la Collectivité de Corse et l'Education Nationale.

04 juin 2019 : "A Girandella di a Lingua", site de Saint-Jean, CORTE.

13 mai 2019 : Journée de présentation des ouvrages du laboratoire, Bibliothèque Universitaire, CORTE.

Les parutions 2018 ont été présentées par leurs auteurs à la Bibliothèque Universitaire.

25 mars 2019 : « Club CNRS Jeunes Sciences et Citoyens », Lycée Laetitia Bonaparte, AJACCIO.

Dans le cadre du projet « l’Università trasmette u so sapè 2018-2020 » et du « Club CNRS Jeunes Sciences et Citoyens » du Lycée Laetitia Bonaparte, Alexandra W ALBERTINI, enseignante au sein de l'UMRLISA, donnera une conférence Intitulée : « Les derniers bûchers de sorcellerie en France au XVIIème siècle : Rationalisme VS superstition » le 25 MARS 2019 à 13h00 au Lycée Laetitia Bonaparte d’Ajaccio. Cette Conférence est réservée aux lycéens.

Résumé : Louis XIV met fin aux persécutions pour sorcellerie en France par une ordonnance royale en 1680-1682, et à la fin du siècle assiste donc aux derniers bûchers de sorcières en France. Il convient de s’interroger sur ces circonstances dans le cadre des conflits intellectuels entre savants et superstitieux, qui émergent sur l’ordre et le sens du monde à cause de la nouvelle vision héliocentrique diffusée par les héritiers de Copernic. Le monde se retrouve en effet déchiré entre interprétation rationnelle avec les nouveaux savoirs, et résurgences des superstitions et croyances irrationnelles d’un autre âge. Les persécutions contre les sorcières sont alors paradoxales dons ce contexte et méritent d’être analysées pour comprendre l’évolution des idées modernes entre le 15ème siècle et le 17ème siècle. On verra comment la littérature et la philosophie rendent compte de cette crise de la pensée qui affecte de plus la religion d’état, et se manifeste par la pratique barbare du bûcher et sa brusque cessation.