Séminaire « Les mutations de la Corse contemporaine – Regards et questionnements des sciences sociales »

09 November 2021 par Catherine Walch
19 novembre 2021, 14 heures, amphithéâtre Ettori

Le séminaire Les mutations de la Corse contemporaine – Regards et questionnements des sciences sociales

La Corse a connu dans les dernières décennies des mutations majeures. La société insulaire a été profondément modifiée dans ses aspects politiques, économiques, démographiques et culturels. L’affirmation du nationalisme et son accession au pouvoir institutionnel, les tentatives de promotion d’un modèle de développement qui ne soit pas excessivement dépendant de la manne touristique, l’apparition de nouveaux enjeux sociétaux associés à la croissance urbaine ou aux questions environnementales, les reformulations de l’identité et de la culture, les recompositions de la société civile, etc., tous ces phénomènes dessinent de la Corse actuelle un portrait foncièrement divers de celui de la Corse d’un passé récent.

Ce séminaire a pour objet d’interroger ces mutations en s’appuyant sur les travaux que les sciences sociales dans leur diversité (histoire, sociologie, science politique, géographie, droit, etc.) consacrent à la Corse. Il s’agit de créer un lieu de rencontres et de discussions des publications récentes, des recherches en cours et en particulier des recherches doctorales et postdoctorales, un lieu qui soit aussi un espace de questionnements et d’initiatives pour des recherches à venir. Il s’agit aussi d’élargir le débat au-delà du seul monde académique, en y associant des intellectuels, des journalistes, des femmes et des hommes politiques, des protagonistes de la société civile, etc., acteurs et interprètes des mutations de la société corse contemporaine.

Le séminaire aura lieu quatre fois par an. Il se tiendra sur une journée, normalement divisée entre un séminaire fermé consacré à la discussion d’une recherche académique (ouvrages, articles, thèses, post-doctorats, recherches en cours) qui se déroulera le matin et une séance publique l’après-midi autour d’une thématique plus large et qui prendra la forme d’une table-ronde à propos d’un ouvrage ou d’un événement de l’actualité.

Jean-Louis Briquet, directeur de recherche, UMR 8209 CESSP, CNRS/EHESS/Université Paris-Panthéon-Sorbonne

André Fazi, maître de conférences en science politique, UMR 6240 LISA, CNRS/Université de Corse

Première session : un paysage politique bouleversé

La première session du séminaire, le 19 novembre 2021, est consacrée aux transformations du paysage politique insulaire. Durant les quarante dernières années, la Corse a assurément connu des changements très profonds ne fût-ce qu’aux niveaux des résultats électoraux et des institutions. Toutefois, certains caractères issus de la tradition – comme l’importance de la dimension interpersonnelle des échanges – semblent plus facilement traverser l’épreuve du temps. Caractériser précisément les mutations politiques contemporaines apparaît ainsi comme un difficile défi, a fortiori parce que la Corse vient à peine d’entrer dans une nouvelle phase institutionnelle et que les facteurs d’instabilité restent puissants. Auteur d’un récent essai intitulé La Corse et le problème français (éditions Gallimard), Charles-Henri Filippi est invité à prononcer la conférence d’ouverture précédant la table-ronde.

Conférence de Charles-Henri Filippi autour de l’ouvrage La Corse et le problème français (Gallimard, 2021)

Suivie d’une Table-ronde avec :

  • Charles-Henri Filippi (dirigeant d’entreprise)
  • Maria Guidicelli (ancienne conseillère exécutive de Corse)
  • Marie-France Giovannangeli (ancienne secrétaire générale du STC)
  • Patrick Vinciguerra (journaliste RCFM)
  • Jean-Vitus Albertini (journaliste France 3 Corse Via Stella)
  • Jean-Louis Briquet et André Fazi

19 novembre 2021, 14 heures, amphithéâtre Ettori

Faculté de Droit et de Science politique, avenue Jean Nicoli, 20250 Corte

Entrée libre sous réserve de présentation du pass sanitaire

 

A lire aussi