Symposium « Cantu in paghjella : le sens de la recherche »

17 May 2017 par Catherine Walch
28 juin 2017

Symposium du Conseil Scientifique International
de l’Associu Cantu in paghjella
Cantu in paghjella : le sens de la recherche

Mercredi 28 juin
Corte, Campus Mariani, Amphi Ribellu

 

Le Cantu in paghjella est inscrit au Patrimoine Culturel Immatériel de l’UNESCO depuis 2009. Où en sont les recherches dont il a pu être l’objet et quelles sont les nouvelles perspectives offertes par l’interaction des praticiens et des chercheurs, telles sont les questions qui se posent aujourd’hui.

L’Association Cantu in paghjella organise le 28 juin le premier symposium de son Conseil Scientifique, placé sous la présidence de Françoise Graziani. Des spécialistes de diverses disciplines dialogueront avec chercheurs et praticiens pour s’interroger sur le sens de la recherche au sujet d’une tradition dont la vitalité dépasse peut-être les cadres prédéfinis en matière de culture, de patrimoine, de conservation et de transmission.

La journée sera présidée par Jean-Marie Arrighi, Inspecteur pédagogique honoraire chargé de la langue et de la culture corses, membre du Comité d’Honneur du Cantu in Paghjella.

Différents groupes polyphoniques corses feront entendre leur chant tout au long de la journée et pour conclure.

PROGRAMME :

9h00. Accueil par Paul-Marie Romani (Président de l’Université), Marie-Antoinette Maupertuis (Directrice de l’UMR CNRS 6240 LISA, Conseillère exécutive déléguée aux affaires européennes), Pierre Agostini (Président de l’Associu di u Cantu in paghjella), Josepha Giacometti (Conseillère exécutive déléguée à l’éducation et à la recherche), Valérie Paoli (Directrice Régionale des Affaires Culturelles)

9h30. Canti in paghjella

9h45. Ignazio Macchiarella (professeur d’ethnomusicologie à l’Université de Cagliari)
Expériences d’ethnomusicologie en dialogue menées en Corse

10h15. Antonello Ricci (professeur d’anthropologie à l’Université de Rome La Sapienza)
Cantare e ascoltare nel mondo popolare calabrese

10h45. Marcel Pérès (musicologue et interprète, directeur de l’Ensemble Organum)
La recherche sur l’interprétation des musiques médiévales

11h15. Canti in paghjella

11h30-12h30. Le sens des recherches multidisciplinaires menées en Corse, table ronde animée par Catherine Herrgott (docteur en anthropologie) et François Berlinghi (docteur en musicologie)

12h30. Canti in paghjella

13h00. Pause

14h00-15h00. L’Estru Paisanu : audition d’archives sonores, présentées et commentées par Antoine Leonelli (chargé de programmation culturelle au Musée de la Corse)

15h00. Canti in paghjella

15h30-17h00. Articulations entre recherche, interprétation et transmission, table-ronde animée par Françoise Graziani (Professeur à l’Université de Corse, Présidente du Comité scientifique de l’Associu di U cantu in paghjella) et Marie Ferranti (écrivain), avec Jean-Jacques Castéret (directeur de l’Ethnopôle Institut Occitan Aquitaine), Luc Charles-Dominique (président du Centre International de Recherches en Ethnomusicologie de la France), Marie Barbara Le Gonidec (CNRS-Ministère de la Culture, Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain)

17h00-18h00. Canti in paghjella

NOTICE SUR LES INTERVENANTS

Tous les intervenants sont membres du Conseil Scientifique de l’Associu di u Cantu in Paghjella.

François BERLINGHI, Docteur en Ethnomusicologie de l’Université de Corse, professeur au Conservatoire Henri Tomasi (Bastia).

Jean-Jacques CASTÉRET, Directeur de l’Ethnopôle Institut Occitan Aquitaine. Chercheur associé au Laboratoire ITEM (Université de Pau). Membre du bureau du CIRIEF. Membre du Research Center of European Multipart Music. Membre de la SFE (Société Française d’Ethnomusicologie). Responsable du Séminaire annuel en Ethnomusicologie de la France (InOc Aquitaine/DPRPS du Ministère de la Culture).

Luc CHARLES-DOMINIQUE, Professeur en Ethnomusicologie à l’Université de Nice. Membre senior de l’Institut Universitaire de France. Président du CIRIEF (Centre International de Recherches en Ethnomusicologie de la France).

Marie FERRANTI, écrivain, auteur du récit Les Maîtres de chant (Gallimard, 2015)

Catherine HERRGOTT, Docteur en Anthropologie de l’Université de Corse. Maître de conférences, chercheure associée au Laboratoire de Phonétique et Phonologie (UMR CNRS LPP) de l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle. Membre du CIRIEF (Centre International de Recherches en Ethnomusicologie de la France).

Marie-Barbara LE GONIDEC, Ingénieure d’Études au Ministère de la Culture. Co-responsable du programme de recherches SAHIEF – Sources, Archives et Histoire de l’Ethnomusicologie de la France (iiAC/LAHIC-EHESS Paris). Membre du CIRIEF (Centre International de Recherches en Ethnomusicologie de la France).

Antoine LÉONELLI, Chargé de programmation culturelle au Musée de la Corse (Corte). Concepteur et animateur de l’Estru Paisanu, programme de restitution in situ des archives sonores du Musée.

Ignazio MACCHIARELLA, Professeur en Ethnomusicologie à l’Université de Cagliari. Vice-président du Research Center of European Multipart Music (Université de Vienne). Membre de l’ICTM (International Council for Traditional Music). Membre de la Société Française d’Ethnomusicologie. Membre de l’École Doctorale d’Ethnomusicologie de l’Université de Rome La Sapienza.

Marcel PÉRÈS, Musicologue et chef de choeur. Directeur de l’Ensemble Organum. Fondateur du CERIMM (Centre Européen pour la Recherche sur l’Interprétation des Musiques Médiévales, Fondation Royaumont).

Antonello RICCI, Professeur d’Anthropologie culturelle à l’Université de Rome La Sapienza. Responsable des Archives ethnomusicologiques de l’Academia Nazionale di Santa Cécilia (Rome).

A lire aussi