Cycle de séminaires « Les humanités numériques au coeur du patrimoine culturel »

26 October 2021 par Catherine Walch
08 novembre 2021 9h00 - 11h00

Avec l’explosion des nouvelles technologies, les contenus scientifiques et culturels sont diffusés de plus en plus de fréquemment par le biais du numérique ; l’apparat critique qui les accompagne tend également à se sophistiquer. De pratiques inédites de lecture, d’exploitation, de diffusion s’instaurent. Pour appréhender ces phénomènes nouveaux, une discipline émerge : les Humanités numériques. Sa définition encore mouvante aujourd’hui tend à s’accorder sur la création de nouvelles connaissances dans les disciplines des humanités et des sciences sociales. Les changements, radicaux et profonds, ne sont pas uniquement d’ordre technique mais aussi épistémologique, sociologique, cognitif.

Qui plus est, les contenus numériques doivent respecter les bonnes pratiques qui leur sont affiliées. Structurés et documentés selon des formats standards et interopérables, ils posent sous nos yeux de nouveaux objets de savoir qui nécessitent des outils d’exploitation ainsi que des processus de visualisation innovants.

Ces techniques de visualisation deviennent un enjeu crucial auquel sont confrontés tous les projets d’édition et de gestions de contenus numériques. Elles permettent par exemple de mettre en évidence les aspects ignorés d’une œuvre, d’étayer une étude, d’approfondir une piste de recherche ou encore de fournir des preuves à un raisonnement. Mais il faut pour cela, se sensibiliser à de nouveaux modes de lecture et d’acquisition des documents encodés.

Notre séminaire exposera les principales initiatives et les pratiques liées aux Humanités numériques afin d’éditer et d’exploiter du contenu culturel. La publication numérique répond à des principes d'encodage capables d’interpréter la diversité des significations textuelles dans des balises informatiques. L’objectif n’est pas toutefois de former à un outil ou une méthode : cela réduirait l’envergure d’une discipline en voie d’émergence. Nous souhaiterions plutôt fournir un aperçu historique des enjeux et proposer des éléments d’approche dans la gestion du patrimoine culturel.

Séance 1 : lundi 8 novembre 2021, 9h-11h - Protection du patrimoine scientifique et technique et outils numériques  (Ministère de l’Intérieur) 

« La question actuelle liée à l’impact des usages sociaux du numérique au sein de notre quotidien n'est pas de savoir s'il va y avoir une attaque informatique, mais plutôt de prévoir quand elle va se produire. À l’aide d’illustrations concrètes basées sur des documents audiovisuels, l’objet de cette intervention est de faire prendre conscience des risques liés à l'utilisation des outils du numérique, que ce soit avec un ordinateur, sur les réseaux sociaux, etc. dans le cadre de la protection du patrimoine scientifique et technique. Il sera également abordé les risques liés aux déplacementprofessionnels. Ainsi l'impact d'une cyberattaque sera plus limité ». 

Séance 2 : Jeudi 2 décembre 2021, 14h-16h Histoire et enjeux des Humanités numériques (Richard Walter, Ingénieur de recherche au CNRS, UMR 7172 THALIM, Université Sorbonne Nouvelle, ENS)

Qu’appelle-t-on les Humanités numériques ? Un ensemble de méthodes et d’outils que l’on peut appliquer à l’enseignement et à la recherche en littérature et en sciences humaines et sociales. Les Humanités numériques doivent permettre de créer de nouvelles connaissances dans ces disciplines, d’en faciliter la diffusion, l’analyse et l’archivage par le biais des technologies issues de l’informatique. Les changements et les enjeux sont importants : épistémologique, anthropologique, cognitif, sociologique. Le domaine des humanités numériques rassemble en somme une grande variété d'approches, de déclarations programmatiques et de résultats divers. Notre intervention tentera de présenter l'histoire et le contexte à prendre en compte pour mieux mesurer les perspectives singulières que peuvent apporter les humanités numériques aussi bien pour la recherche académique que pour les données patrimoniales ou pédagogiques.

Séance 3 : jeudi 13 janvier 2022, 14h-16h - Chercher des données : les bibliothèques numériques, un nouvel objet (Richard Walter, Ingénieur de recherche au CNRS, UMR 7172 THALIM, Université Sorbonne Nouvelle, ENS)

La bibliothèque numérique s'est imposée dans un outil indispensable dans le monde académique et culturel. La bibliothèque a une définition communément admise ("une collection organisée de documents" a minima) mais en y adjoignant le terme numérique, cette définition est devenue très plurielle. Les missions dévolues aux bibliothèques "classiques" (constituer et valoriser une collection, conserver et communiquer un document) sont aussi prises en charge par les bibliothèques numériques mais dans des dimensions autres : les possibilités exponentielles et combinatoires de l'informatique font que les corpus deviennent de plus en plus étendus, avec des services nouveaux mais aussi des protocoles et des standards très hétérogènes. L'apparition de nouvelles exigences "wysiwyg" ou "user friendly", la généralisation des principes FAIR posent alors la question de la relation avec les usagers / utilisateurs qu'on pousse de plus en plus à être acteurs d'une bibliothèque numérique en les impliquant via du "collaboratif". Enfin, cette multiplication de corpus et de bibliothèques numériques accessibles à tous impactera forcément les hiérarchies dans les différentes histoires culturelles.

Séance 4 : jeudi 10 février 2022, 14h-16h - Éditer des données : structurer des corpus complexes - projet Mythologia (Céline Bohnert, Maître de conférences, Université de Reims Champagne-Ardenne, Membre junior de l’Institut Universitaire de France)

Cette intervention présentera l'utilisation du logiciel Omeka, adapté par la plate-forme EMAN, pour l'édition des Mythologiae libri decem de Natale Conti. Cette mythographie renaissante, qui assemble une masse colossale de connaissances sur les cultes et les divinités antiques, parut à Venise en 1567, fut augmentée à Francfort en 1581 puis fut traduite en français à partir de 1600. Le projet Mythologia consiste dans l'édition de quatre des états du texte. Mais qu'est-ce qu'éditer un corpus encyclopédique dans l'espace numérique? Comme les autres mythographies humanistes, la Mythologie résiste à notre sens de l'ordre et du classement, fondé sur le principe de distinction et sur le déploiement arborescent. Si éditer un texte consiste d'abord à le rendre intelligible, notre première tâche consiste dans la structuration de ce corpus complexe : l'édition numérique organise ainsi la rencontre de deux rapports au savoir, entre humanisme et humanités numériques, et soutient une réflexion épistémologique sur nos propres modes de pensée.

Séance 5 : jeudi 24 février 2022, 14h-16h - Transcrire des données : protocole et objectifs d’une transcription - projet Tact (Anne Garcia- Fernandez, Ingénieur de recherche au CNRS, UMR 5316 Litt&Arts - Université de Grenoble)

La présentation, en s'appuyant sur l'exemple de la plateforme TACT, montrera l'intérêt de considérer la phase de transcription des sources comme un projet en soi : définition des besoins, sélection du corpus, adéquation u schéma de transcription avec les objectifs scientifiques du projet, constitution d'une équipe et d'un protocole de travail... Partant du principe que ce projet de transcription est un sous-projet d'un projet plus large, nous verrons l'importance de choisir un outil capable d'entrer dans un flux de traitement et donc capable de ré-utiliser et d'être ré-utilisé.

La plateforme TACT permet d’héberger et de mener à terme des projets de transcriptions. Les responsables de projets créent leur propre espace de transcription en l’adaptant à leurs besoins : modèle de transcription, structuration du corpus, public de transcripteurs, visualisation des transcriptions, flux de validation, etc. TACT a été conçue pour favoriser l’autonomie et la gestion des projets, de la création à l’export des données.

Séance 6 : jeudi 17 mars 2022, 14h-16h - Exploiter des données : cartographie et réseaux, nouvelles visualisations des données (Léa Saint-Raymond, Post-doctorante ENS Paris, UMR 8066 IHMC (Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine - Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne)

Depuis une vingtaine d’années, le champ des sciences sociales semble avoir renouvelé ses méthodes de visualisation : aux analyses de correspondances multiples, chères à Pierre Bourdieu, se sont substitués les graphes de réseaux, superposés ou non à la cartographie. S’appuyant sur un exemple précis, l’étude du monde de l’art entre 1830 et 1939, cette présentation interrogera les présupposés de ces méthodes d’analyse, et leurs conséquences sur l'exploitation des données.

Séance 7 : jeudi 21 avril 2022, 14h-16h - Diffuser et valoriser les données d'un corpus inédit : Thresors de la Renaissance, Joyeuses Inventions et Tragiques Inventions, des dispositifs d'exploration en réseau (Anne Réach-Ngô, Maître de conférences, Université de Haute-Alsace, membre junior de l’Institut universitaire de France)

La bibliothèque numérique Thresors de la Renaissance développée sur la plate-forme EMAN invite à interroger comment l'éditorialisation d'un corpus en un même espace numérique, celui des ouvrages intitulés Thresors imprimés entre 1470 et 1630, renouvelle le regard sur certains objets scientifiques. Dans ce cas précis, elle fait apparaître l'existence d'un genre éditorial, celui des Thresors, représentatif des pratiques de compilation de la Première Modernité. La diffusion de ce corpus permet la mise en relation d'autres ouvrages, qui éclairent les pratiques de circulation des textes de l'époque et nécessitent de repenser les modalités mêmes de leur édition critique. Ce questionnement, qu'expérimente le projet collaboratif Joyeuses Inventions, met ainsi au jour comment la pratique de l'édition critique de corpus, également engagée dans le projet pédagogique Tragiques Inventions.

Séance 8 : jeudi 5 mai 2022, 14h-16h - Construire   une   plateforme   numérique   d’archives   ouvertes :   enjeux,   spécificités   et contraintes - Programme Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses (M3C) (Christophe Luzi, Ingénieur de recherche au CNRS, UMR 6240 LISA – Università di Corsica Pasquale Paoli)

L’intégration et la lisibilité globales des plateformes numériques au sein d’un laboratoire est l’un des indicateurs cruciaux, permettant notamment d’apprécier comment est orchestrée la politique scientifique d’une unité de recherche et les moyens humains qu’elle fédère. Pour l’UMR LISA, elle est un indicateur fort de la cohésion des équipes. La refonte en cours de la plateforme de la M3C, suppose l’élaboration d’un plan de gestion des données qui permette de faire monter en compétences techniques le vivier documentaire et scientifique local consacré à la langue, à l’histoire, au patrimoine ainsi qu’à la culture de notre île, tout en répondant aux enjeux et aux défis actuels posée la politique de la science ouverte. La valeur des données numériques réside dans leur exploitation, et la plus large mise à disposition possible auprès des publics actuels. L’accès total et ouvert aux données scientifiques est d’ailleurs en passe de devenir la norme pour l’échange des données scientifiques issues de la recherche financée sur fonds publics. À ce titre, il est indispensable d’élaborer localement et au sein d’un institution scientifique comme l’UMR, une politique globale et cohérente.

Séance 9 : jeudi 23 juin 2022, 14h-16h - Présentation du projet des Archives de la Corse avec la Bibliothèque Nationale de France et le Pôle Associé Corse (Théodora Balmon, Responsable du Service Commun de Documentation (Bibliothèque Universitaire) de l’Université de Corse).

Les pôles associés documentaires de la Bibliothèque Nationale de France (BnF) ont pour dessein de conserver et communiquer au public ou de valoriser des collections auxquelles la BnF, pour leur intérêt scientifique et leur valeur patrimoniale, reconnaît un intérêt national. Leur objectif commun de mettre en valeur le patrimoine documentaire par le biais de programmes pluriannuels et de projets diversifiés, conjointement définis. A ce titre, le pôle associé Corse, constitué par la Collectivité de Corse, la Ville d’Ajaccio, la Ville de Bastia et l’Université de Corse Pascal-Paoli s’assigne trois lignes d’intérêt primordiales : d’abord le signalement des fonds patrimoniaux, anciens, locaux et spécialisés de Corse et leur valorisation. Ensuite la valorisation numérique des collections patrimoniales conservées par les établissements documentaires de Corse. Enfin l’échange de contenus et de pratiques dans la perspective des événements culturels organisés en Corse ; la valorisation par le pôle associé des ressources d’intérêt local et régional de Gallica sur ses sites et auprès de ses publics, sera assurée notamment dans le cadre d’opérations de médiation, afin d’en faciliter la réutilisation.

Séance 10 : jeudi 30 juin 2022, 14h-16h - Patrimoine  et  numérique :  présentation  des  projets  de  la  bibliothèque  patrimoniale Tommaso Prelà (Linda Piazza, conservatrice de la bibliothèque Tommaso Prelà)

« Le numérique dans les bibliothèques patrimoniales a bouleversé la manière de travailler et de consulter les documents. Les fonds fermés se sont ouverts sur la toile à un public plus large à la fois de chercheurs et de curieux non-initiés.

Les projets de la bibliothèque Tommaso Prelà ont œuvré dans ce sens au cours de ces vingt dernières années pour répondre à une attente constamment renouvelée.

Trois grandes missions ont été menées autour du numérique pour la bibliothèque Tommaso Prelà, la conservation et la préservation des documents, une valorisation importante des ressources qui a permis de présenter des projets pédagogues sous diverses formes (exposition, journées hommages) et une accessibilité plus aisée pour les documents.

À ce titre le métier de bibliothécaire d’un fonds ancien doit être repensé et la question essentielle est de pouvoir répondre à ces trois attentes : conserver, valoriser, diffuser ».

 

Responsables scientifiques :
Christophe LUZI, UMR LISA
Richard WALTER, UMR THALIM

Programme

Les séminaires seront visibles en live streaming sur demande via le formulaire ci-dessous :

A lire aussi