Discussion autour de l’ouvrage Vers l’autonomie Pour une évolution institutionnelle de la Corse – Wanda Mastor

07 April 2022 par Catherine Walch
Jeudi 2 juin 2022 - 14h00 - Spaziu Natale Luciani

Discussion autour de l’ouvrage:

Wanda Mastor, Vers l’autonomie. Pour une évolution institutionnelle de la Corse, Ajaccio : Albiana, 2022.

Jeudi 2 juin 2022 – 14h00 – Spaziu Natale Luciani

La question de l’autonomie taraude la Corse depuis plus d’un siècle.

Depuis ses prémices publiées dans la revue A Cispra dès 1914, en passant par un entre-deux guerres marqué par la naissance formelle d’un Partitu corsu autonomistu (1926), il n’est pas de période politique qui n’ait soulevé la question à sa façon.

Les arguments partisans n’ont jamais manqué et ont conduit, au fil d’une histoire mouvementée que chacun connaît, aux avancées institutionnelles successives qui font la Corse d’aujourd’hui (bidépartementalisation, premier statut Defferre et statut Joxe notamment).

Depuis 2017, le nationalisme est devenu majoritaire dans l’île suite à une succession de victoires électorales qui conduisent à nouveau la classe politique tout entière à reconsidérer ce « vieux » débat de l’autonomie : est-il justifié ? de quoi parle-t-on ? qu’y mettre ? jusqu’où aller ?…

La question posée dans le présent ouvrage est plus simple et plus précise : est-elle seulement possible juridiquement parlant ?

L’auteure, professeur de droit constitutionnel à Toulouse, fut chargée en 2021 d’éclairer la collectivité de Corse – à la demande de son président de l’exécutif – sur le sujet et de proposer éventuellement des pistes concrètes de réalisation.

Le rapport de mission rendu en décembre de la même année met en perspective trois axes principaux de réflexion : d’une part le fonctionnement – et son amélioration – des institutions existantes, déjà largement décentralisées ; puis la question de la pertinence du sujet face au droit constitutionnel français (réformisme constitutionnel, jurisprudence et analyse comparative avec les autres îles de Méditerranée) ; enfin, le recueil des avis de différentes personnalités politiques insulaires (tous bords confondus) et d’ailleurs.

Il constitue en cela un élément fondamental du débat démocratique en cours et prend place d’ores et déjà comme un jalon important de l’histoire institutionnelle de l’île. C’est la raison pour laquelle le Rapport Wanda Mastor est porté aujourd’hui à la connaissance du public le plus large, sous la forme d’un ouvrage de référence.

A lire aussi