INAUGURATION DE L’EXPOSITION- JOSEPH-ANTOINE CANASI, TÉMOIN ET ACTEUR DE SON TEMPS (1880-1960)

01 December 2022 par Laura Milanini
Jeudi 1er décembre 2022 à 14h30

Le projet d’exposition autour du personnage charismatique de Joseph-Antoine Canasi, originaire du village de Nuceta dans l’ancienne pieve de Rogna en Haute-Corse, rend hommage à l’un de ces individus oubliés parmi la foule de nos compatriotes insulaires qui s’expatrient au début du 20e siècle. Il offre le témoignage discret et d’autant plus émouvant, d’un jeune soldat impliqué au sein des grandes conflagrations du siècle passé. Cet autodidacte issu du monde rural, épris sa vie durant d’une passion frénétique pour les archives, perpétue durant soixante ans avec une flamme inextinguible, son amour pour la langue et pour la culture corses. Joseph-Antoine en thésaurise les connaissances et les savoirs, afin de constituer un capital intellectuel et spirituel. Il écrit aussi, abondamment, des centaines de poèmes, des manuscrits, des correspondances habilement illustrées. Dilettante, virtuose, doté d’un goût vif des arts, il devient dessinateur, graveur, peintre, aquarelliste. Versé dans l’actualité aiguë et pressante de son époque, il rédige parmi les journaux locaux et nationaux, des entrefilets, des articles. Il s’improvise photographe. Il est violoncelliste, pêcheur, chasseur… La vie de ce touche-à-tout traverse les soubresauts et les événements qui ont marqué âprement l’île : les deux Guerres Mondiales, la crise de 1929, l’empire colonial français, la guerre d’Algérie. Mais toujours se distingue au fil des années, au fil des paysages et de lieux dont il ramène immanquablement les indices de son passage, un fil imperceptible. Ce fil le relie à son île natale, et lui fait thésauriser puis archiver, dirait-on, avec une passion presque compulsive, l’équivalent de ce que nous avons aujourd’hui retrouvé au fond de plus d’une centaine de cartons, soit l’équivalent de 40000 documents de toute nature.

A lire aussi