Journée d’étude : GOYA peintre de l’extrème

18 February 2017 par Catherine Walch
14 Mars 2017, 9h00, Salle B1 204, Faculté des Lettres, Campus Mariani, Corte.

Mardi 14 matin et après-midi :
Salle B1 204, Faculté des Lettres, Campus Mariani, Corte.

Mercredi 15 après-midi :
Centre Culturel Alb’oru (Bastia) et Bibliothèque Municipale d’Ajaccio

« Rien de grand ne s’accomplit dans le monde sans passion », cette phrase de Hegel pourrait parfaitement s’adapter à la vie du peintre espagnol Francisco de GOYA (1746-1828) qui a mené une existence mêlant gloires, honneurs et drames mais toujours empreinte de sa passion pour la peinture. A la fois acteur et témoin de l’histoire de son temps, de la grande période des Bourbons espagnols du XVIIIe siècle à l’invasion française du début du XIXe et au retour de Ferdinand VII, il réalisa une œuvre riche de contrastes, qui révèle une grande connaissance de la société de son temps et des grands bouleversements historiques mais aussi de l’âme humaine. Ses peintures sont tantôt remplies de couleurs, tantôt noyées dans le noir de la guerre et de la folie. L’artiste peignit aussi bien les aristocrates que le petit peuple madrilène. Le caractère à la fois bucolique et inquiétant de ses œuvres nous révèle un esprit tourmenté, en rupture avec l’art de son siècle. Se situant souvent dans une zone de frontière et d’interaction entre les aspirations de l’artiste et ses obligations du peintre du Roi, entre le sacré et le profane, entre la lumière et l’obscurité, son art « solitaire et désespéré » (André Malraux), profondément moderne, est marqué par une réflexion sur le temps et la condition humaine qui trouve une résonnance toute particulière à notre époque.

Cette journée d’étude cherche à porter un regard pluridisciplinaire sur l’œuvre de Francisco de Goya, peintre éclectique et prolifique, et sur les implications éthiques, esthétiques et politiques de son engagement personnel.

La manifestation sera accompagnée d’une exposition présentant trente des quatre-vingts  gravures de la série des Caprichos, (30 cm x 40 cm) qui ont été prêtées par Mme Valérie Molero. Elles seront exposées à la bibliothèque de l’Université pendant tout le mois de mars. Le mercredi 15 mars, lendemain de la journée de Corte, les conférenciers et l’exposition se déplaceront au Centre culturel l’Alb’Oru de Bastia et à la Bibliothèque d’Ajaccio. Les étudiants de la filière Espagnol mettront en perspective l’œuvre de Goya avec celle du peintre contemporain Antonio Saura et ceux de la filière Art travailleront sur la technique de la gravure utilisée par Goya.

A lire aussi