Séminaire  » Le polar de l’île « 

12 September 2016 par Catherine Walch
19 et 20 octobre 2016

Ce travail aborde un domaine encore assez méconnu de l’insularité et se propose de faire interagir des spécialistes du roman policier insulaire, qu’ils soient auteurs ou critiques, afin d’interroger les spécificités d’un genre — le « polar » — au regard d’un chronotope lui aussi particulier : celui de l’île. On questionnera les répercussions que l’espace et le temps insulaires peuvent éventuellement avoir sur la trame narrative, la structure de l’intrigue, les thématiques exploitées et les comportements humains mis en jeu. On se demandera s’il est possible de dégager des critères d’écriture qui reflètent une approche du microcosme insulaire dans les différentes facettes de son rapport au crime, à l’enquête, aux indices, aux témoignages, à la résolution de l’énigme, etc.

 

Mercredi 19 octobre : 14h à 16h (AL-001)

-Marie-Hélène Ferrari, Ecrire en corse ou en français sur la Corse : s’inscrire dans une histoire littéraire. Les dénonciations du roman policier

-Florence Lojacono, Au carrefour de deux genres : Les mers du Sud (Manuel Vázquez Montalbán, 1979)

jeudi 20 octobre 9h à 12h (B1-005)

-Jacques Isolery, Pourquoi je ne lis pas de romans policiers

-Pierre Michel Pranville, Vers une géographie littéraire du roman policier insulaire.

-Romain Richard-Battesti, Enquêtes policières et spécificités culturelles : vers une réactualisation des procédés archaïques

A lire aussi