Workshop « Chanter l’histoire » : traditions épiques et musicales croisées

10 June 2021 par Catherine Walch
Samedi 26 juin 2021 à 10h

Chanter l’histoire : traditions épiques et musicales croisées

(Byzance, Gênes, Barcelone et la Corse)

26 juin 2021, Pigna

 

Deux réalisations du projet CPER CALLIOPE (2020-2021) relèvent des traditions épiques méditerranéennes : une expérience inédite d’interprétation « à la corse » de l’épopée byzantine de Digenis Akritas, et la reconstitution intégrale du lamentu di e Sette Galere qui déplore un naufrage historique à la pointe du Cap Corse et était chanté en Corse et en Italie jusqu’au début du XXe siècle. Ces deux créations artistiques se soutiennent de recherches interdisciplinaires sur la circulation et la perméabilité des riches traditions poétiques et musicales méditerranéennes que l’ignorance de leurs modes de communication et de transmission a fait peu à peu tomber dans l’oubli.

Ce workshop propose de mettre en perspective ces deux traditions hétérogènes pour croiser plusieurs questions qui leur sont communes parce que caractéristiques du chant épique :

  1. La poésie épique, chantée dans toutes les cultures anciennes, relie des traditions savantes et populaires.
  2. Les relations complexes entre histoire et épopée, qui fondent la tradition homérique, transforment les héros en figures symboliques sans cesse actualisables, capables de traverser le temps et l’espace sans perdre leur identité propre.
  3. Les héros et les événements historiques acquièrent un statut de plus en plus ambigu en traversant les siècles et les lieux, au point de se confondre et de s’enrichir mutuellement.
  4. La relation contradictoire entre la glorification des héros (ou des nations) et la déploration funèbre des victimes (ou des vaincus) rapproche l’histoire non seulement de l’épopée mais également de la tragédie.

programme chanter l’histoire

A lire aussi