« Le Corse ça s’apprend en famille! »: mythe ou réalité?

Marina Branca, doctorante en 3ème année au sein du Laboratoire Lieux Identités eSpaces Activités (LISA) de l’Université de Corse et du CNRS, présentera le lundi 19 février à 18h dans la salle 5 de la Bibliothèque Universitaire à Corte une conférence intitulée : « “Le Corse ça s’apprend en famille !: mythe ou réalité ? ».

On entend souvent dire que le corse s’apprend en famille, mais est-ce toujours le cas aujourd’hui ? Avec le déclin de la transmission intergénérationnelle du corse, l’école a très vite été considérée comme l’institution en charge de l’apprentissage de la corsophonie. Cependant, la société ne se résume pas à l’école et il existe également d’autres instances permettant un apprentissage et une pratique du corse, notamment pour les personnes sorties du système scolaire. Finalement, comment devient-on un locuteur du corse aujourd’hui ? Quels sont les espaces propices à son apprentissage et sa pratique ? La famille peut-elle (re)devenir un pilier de la corsophonie ?

Cette conférence est la première du cycle des rendez-vous des doctorants de l’année 2024, qui se tiennent une fois par mois, à la BU à 18h. Elle est réalisée dans le cadre du label « Science avec et Pour la Société » du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, en collaboration avec le Réseau Canopé de Corse et Radio Nebbia.

Seminaire « e religiosità pupulare in u calendariu religiosu festivu »

 

« A religione hè una pensata articulata, una spiecazione di u mondu » [1]. (Dumézil)

 U studiu di u raportu trà « u religiosu » è a religione, à partesi da un corpus di dati rilativu à e pratiche, à l’usi, à i simbuli in azzione durante u calendariu religiosu festivu di a Corsica, palesa u logos di a religione pupulare corsa, è permette di caratterizà a nuzione di « religiosità pupulare » cum’è una variabile culturale insulare di i grandi schema liturgichi è/o ideulogichi.

A sucietà corsa funziuneghja segondu à a matrice catolica. A so dimensione spirituale s’hè sprufundata à a segonda metà di u XXu seculu per via di e mutazione subbitanie è prufonde ch’ella hà cunnisciutu a sucetà corsa à st’epuca quì. È puru a matrice ferma in a so dimensione culturale è cuntinueghja à fà funziunà a sucetà animata da un penseru di trasmissione di u patrimoniu.

U gruppu decide à traversu à e so scelte di ciò ch’ellu hè è di ciò ch’ellu ùn vole micca esse. E feste religiose custituiscenu un patrimoniu culturale immateriale tamantu. Ma ùn sò nè una vitrina folklorica, nè una riprisentazione museale, sò stonde campate è a pietà pupulare chì ci si manifesteghja lega u gruppu in u sacratu di cumunione vitale.

L’inghjocu di sta ricerca hè di mette à gallu a manera chì i schema di religiosità pupulare accatizzanu u sacratu di cumunione à traversu à l’analisa di a struttura cumplessa di e feste religiose, dumandendu ci, in fine, si e feste religiose, chì facenu à spessu oghje l’ogettu d’un riacquistu, si puderebbenu definisce cum’è l’archettippu induv’ella s’arradicheghja l’unità identitaria di a cumunità corsa.

[1] Mircéa ELIADE & Georges DUMEZIL. Traité d’histoire des religions. Payot. 2019

Les effets d’Airbnb sur les prix de l’immobilier en Corse

 

Face à la crise du logement et à l’activité touristique qui constitue une part importante de l’économie de la Corse, Sauveur GIANNONI, économiste et Maître de conférences présentera ses travaux sur l’impact de la plateforme communautaire payante de location de logements entre particuliers.

Sauveur GIANNONI est Maître de conférences en économie au Laboratoire Lieux, Identités, eSpaces et Activités de l’Université de Corse et du CNRS.Il s’intéresse essentiellement à des problématiques relatives à l’économie du secteur touristique sous ses différents aspects. Ses travaux concernent plus particulièrement les questions relatives à la relation développement touristique – développement économique. Ces dernières années, il s’est beaucoup intéressé aux questions que posent le développement des plateformes de location de court-terme tant en termes de stratégies des acteurs (professionnels vs amateurs) qu’en termes de conséquences de ce développement pour les résidents des régions concernées.

 

Reprise touristique post-Covid

Dans le cadre du cycle de séminaires TerRA, Yvan Tégui, doctorant en science économique à l’Université de Perpignan Via Domitia, animera un séminaire intitulé « Reprise touristique post-Covid : une analyse des régions françaises », le jeudi 15 février à 12h30 en salle de réunion de l’UMR LISA.

Insularisme en Méditerranée: les cas de la Corse, de la Sicile et de la Sardaigne

Dans le cadre des travaux menés par la chaire Unesco « Devenirs en Méditerranée » le premier séminaire de l’année aura lieu dans la salle immersive de l’UMR LISA, le 22 janvier 2024 à 14h.

Intitulé Insularisme en Méditerranée : les cas de la Corse, de la Sicile et de la Sardaigne, cet évènement, organisé autour de la présentation des derniers ouvrages de Déborah Paci et Lorenzo Di Stefano, portera sur les multiples formes d’identité en Corse, Sicile et Sardaigne au travers d’une perspective historique des relations entre les îles et la région méditerranéenne ainsi qu’avec leurs centres respectifs.