L’HYPOTHESE DEMOCRATIQUE – Diffusion du film suivi d’un échange avec le réalisateur

L’Hypothèse démocratique revient sur l’histoire de l’ETA au Pays-basque. Le cinéaste Thomas Lacoste rassemble archives et témoignages pour donner à percevoir comment s’est, difficilement, douloureusement mais aussi parfois avec enthousiasme et bonheur, inventée la possibilité de sortir du conflit. « Une œuvre ample. Un documentaire exceptionnel. Pour la première fois, d’anciens membres historiques d’ETA s’expriment à visage découvert. Des archives sidérantes. Plus qu’un film, L’hypothèse démocratique a quelque chose à dire au reste du monde » écrit Clarisse Fabre dans Le Monde.

 

Charbonnières et Carbunari : du savoir-faire au symbole

Le 25 octobre 2022 à la Bibliothèque Universitaire – Corte.
Le 26 octobre 2022 à Vaddi di Mizana.

Ce séminaire s’inscrit dans le programme « Réappropriation des savoir-faire de la forêt » au sein du projet global B3C. Il s’agit du transfert de connaissances des savoir-faire de la forêt à travers l’exemple du savoir-faire des charbonniers. Le colloque est prévu du 25 au 26 octobre 2022, y participeront notamment des universitaires italiens, sardes et corses. Une publication en partenariat avec la Direction du Patrimoine de Corse est également en cours 2023. Les intervenants présenteront des communications dans diverses disciplines (histoire, anthropologie, philosophie, etc …) et couvrant toutes les périodes de la préhistoire à l’époque actuelle.

programme_carbunari

 

 

Présentation site d’édition de Giovanni della Grossa

Date de première présentation : 21 Octobre 2022 à 11h00

Lieu : salle DSP 002, Campus Mariani – UFR DROIT – Av. Jean Nicoli, 20250 Corte

Les Espaces de la Corse médiévale est un projet de recherche coordonné par Vannina Marchi van Cauwelaert (MCF Histoire médiévale) au sein de l’équipe scientifique ICPP du laboratoire LISA de l’Université de Corse et du CNRS. Il s’inscrit dans le programme Eri, oghje e dumane cofinancé par la Collectivité de Corse et le Fonds Européen de Développement Régional (2017-2022). Comme le souligne son nom, centré sur le concept géographique d’« espace », le projet ECM se fonde sur une collaboration étroite entre histoire et archéologie, destinée à renouveler les connaissances sur la Corse médiévale. Articulé autour de l’édition numérique et scientifique de l’Historia di Corsica de Giovanni della Grossa (1388–1464), il réunit une équipe pluridisciplinaire composée d’historiens, d’archéologues, de philologues, de linguistes et d’informaticiens, spécialistes de la Corse et de la Méditerranée médiévales.

La Chronique de Giovanni della Grossa :

Notaire-historien originaire du Sartenais, Giovanni della Grossa (1388-1464) fut à la fois témoin et acteur de la vie politique insulaire dans la première moitié du XVe siècle. Retraçant l’histoire de la Corse depuis ses origines mythiques jusqu’aux années 1460, sa Chronique constitue la seule source interne à la disposition des historiens. Le texte nous est, cependant, parvenu à travers des manuscrits modernes caractérisés par des interpolations et réécritures successives. Cette nouvelle édition numérique permet de restituer à la communauté scientifique et au public toute la richesse et la complexité de ce « monument-document » (Le Goff) de la Corse médiévale.

Un projet articulant recherche fondamentale et valorisation:

Le volet recherche fondamentale a consisté à réaliser :

  • un programme d’enquête pluriannuel sur la Corse médiévale (2018–2022) dans les fonds d’archives méditerranéens (Archivio di Stato di GenovaArchivio di Stato di PisaArchivio VaticanoArchivo della Corona di AragonaArchivo Histórico de la Ciudad de Barcelona
  • une enquête archéologique de terrain sur 80 fortifications médiévales réparties sur l’ensemble du territoire insulaire (2018–2020);
  • l’analyse philologique et codicologique des quatre manuscrits conservés de la Chroniquede Giovanni della Grossa (2019–2020);
  • une étude de toponymie historique croisant les données cadastrales, les archives notariées et les enquêtes orales (2018–2022);
  • la transcription, la traduction et l’encodage du manuscrit de Giovanni della Grossa du Fonds Jacques Benelli(2020–2022).

Le volet valorisation se fonde notamment sur un partenariat avec l’Office municipal de tourisme  de Bonifacio et une collaboration avec Archeovision, plateforme 3D de l’UMR Archéosciences de l’Université de Bordeaux. Les connaissances scientifiques ont été réinvesties dans de nouveaux outils de diffusion :

  • une exposition itinérante et un ouvrage sur Les lieux de mémoire de la Corse médiévale ;
  • un film (8mn) sur les fortifications médiévales de Bonifacio ;
  • un film (5mn), en versions française et corse, sur le dernier seigneur de l’île, Rinuccio della Rocca (vers 1450-1511) ;
  • des modélisations 3D des sites archéologiques de Capula (Levie) et Baricini (Sartène) qui serviront de support à de nouvelles médiations scientifiques pour les musées et centres d’interprétation de l’île.

Responsables scientifiques du projet :

Jean-André Cancellieri, professeur émérite d’histoire médiévale à l’Université de Corse et Vannina Marchi van Cauwelaert maître de conférences en histoire médiévale à l’Université de Corse

Contributeurs :

Lucie Arrighi, docteure en philologie romane, EA CLEA/ Sorbonne Université, post-doctorante, UMR 6240 LISA/Université de Corse

Jean-André Cancellieri, professeur émérite d’histoire médiévale, UMR 6240 LISA/Université de Corse

Michèle Ferrara, docteure en histoire médiévale, UMR 6240 LISA/Université de Corse

Vannina Marchi van Cauwelaert, maître de conférences en histoire médiévale, UMR 6240 LISA/Université de Corse

Émilie Tomas, docteure en archéologie médiévale, UMR 6240 LISA/Université de Corse, responsable d’opérations au sein de la société Arkemine

Développement informatique :  Marc Bonnant, Cyrnoweb

Valorisation : Marie-Françoise Saliceti, responsable du suivi du projet de diffusion des savoirs

« L’ Università trasmette u so sapè », Direction de la Recherche, du Transfert et de l’Innovation, Université de Corse

Partenariats et collaborations :

Office municipal du tourisme de Bonifacio, Archeovision (UMR Archéosciences, Université de Bordeaux-CNRS), sites archéologiques de Cucuruzzu-Capula (Levie), Musée d’Archéologie de la Corse (Sartène)

Consultez le site internet du projet : https://corsemedievale.huma-num.fr/

dossier de presse ECM

« Guerre et éducation en Méditerranée » Conférence de Boris Cyrulnik

Dans le cadre de la Chaire Unesco « Devenirs en méditerranée », Boris Cyrulnik présentera le 27 octobre 2022 à 13h30 au Spaziu Natale Luciani une conférence intitulée :

« Guerre et éducation en Méditerranée »

Les animaux vivent dans la bagarre des rituels d’interaction mal formés et les humains connaissent ces bagarres, mais ils ajoutent des guerres fondées sur des représentations mentales. Quand les cités-Etat du Proche-Orient étaient en famine ou en difficulté sociale, elles envoyaient quelques bagarreurs chercher des vivres et de l’eau dans la cité voisine. Ça provoquait des guerres d’une extrême violence mais quand le monde de la littérature s’est développé, les guerres sont devenues de plus en plus provoquées par des croyances religieuses, laïques ou économiques. La Méditerranée, point de départ de la civilisation depuis le néolithique ne cesse de confirmer ces deux sources de violence.

Présentation de la nouvelle M3C – Inauguration du site MICRO-FOLIE

La M3C est la première plateforme de science ouverte sur la Corse qui donne
libre accès aux publications et aux données de recherche en Sciences Humaines
et Sociales. Directement et immédiatement accessible à tout public, elle est un
outil de diffusion libre et gratuit des savoirs anciens, populaires, folkloriques et
scientifiques mis au service de la communauté universitaire des enseignants,
des chercheurs ainsi que des étudiants qui effectuent leur cursus à l’Università
di Corsica Pasquale Paoli.
Le programme Micro-Folie est un dispositif de politique culturelle porté par le
Ministère de la Culture et coordonné par l’établissement public du parc et de la
Grande Halle de la Villette en lien avec 12 institutions : le Centre Pompidou, le
Château de Versailles, la Cité de la Musique – Philharmonie de Paris, le Festival
d’Avignon, l’Institut du monde arabe, le Louvre, le Musée national Picasso-Paris,
le musée d’Orsay, le Musée du quai Branly-Jacques Chirac, l’Opéra national de
Paris, la Réunion des musées nationaux – Grand Palais, et Universcience.
Chaque Micro-Folie est articulée autour de son Musée numérique. Réunissant
plusieurs milliers d’œuvres de nombreuses institutions et musées, cette galerie
d’art numérique est une offre culturelle inédite incitant à la curiosité. Beauxarts, architecture, cultures scientifiques, spectacle vivant, c’est une porte
ouverte sur la diversité des trésors de l’humanité.

PROGRAMME

9h30 : Accueil café

10h00 : Allocution d’ouverture

Dominique Federici, Président de l’Università Di Corsica

Alain Di Meglio, VPCA de l’Università Di Corsica

Eugène Gherardi, Directeur de l’UMR LISA

10h30 : Présentation de la nouvelle Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses (M3C) par Christophe Luzi, responsable scientifique de la M3C

11h30 : Présentation de la plateforme EMAN par Richard Walter, UMR THALIM ENS-Sorbonne Nouvelle

12h30 : Buffet

14h : Discours d’accueil

Didier Fusillier, Président de l’Établissement du parc et de la grande Halle de la Villette
Franck Leandri, Directeur régional des affaires culturelles de Corse
Alain Di Meglio, VPCA de l’Università Di Corsica

14h30 : Inauguration du site Micro Folie « Università di Corsica » par Christophe Luzi

15h30 – 17h30 : Présentation du musée numérique et de la galerie d’art virtuelle par Manon Neyrat – séance de réalité virtuelle avec casque immersif 3D – projection de films VR Arte

programme_M3C_MF

 

FETE DE LA SCIENCE 2022 – « Manifestation nationale soutenue par la Collectivité de Corse et le Ministère l’Enseignement Supérieur, de la recherche et de l’innovation ».

Atelier de travail : « EMAN à la croisée des complexités : Analyser et qualifier un outil d’humanités numériques »

Dates de l’atelier : du lundi 10 au vendredi 14 octobre 2022
Lieu : salle immersive et salle de consultation documentaire de l’UMR LISA
Participants au workshop : L’atelier est ouvert sur inscription aux responsables de projets EMAN.

Des séances seront ouvertes aux collègues du laboratoire LISA.

Objectifs de l’atelier : La plate-forme EMAN va avoir 7 ans d’existence : elle a cumulé de nombreuses expériences et a répondu à de nombreux besoins. Son socle est une version basique d’Omeka et son évolution est basée sur un fonctionnement itératif : les avancements se sont faits en fonction des besoins émergents (et des budgets) des projets. La plateforme offre maintenant des outils pour des usages différents, peut-être même divergents ? Sommes-nous une plateforme Omeka ou une plateforme qui utilise Omeka ? Face à des développements tous azimuts, il importe d’avoir une ligne directrice pour se conformer aux principes FAIR et assurer une accessibilité de haut niveau pour les données mises à disposition.
L’atelier est conçu pour avoir un espace/temps de réflexions et d’expérimentations sur des objectifs précis : analyse des pratiques sur EMAN (« comment on travaille »), spécifications des fonctionnalités (« avec quoi on travaille »), dénomination des outils (« sur quoi on travaille »), réponses aux besoins connus (« pour qui on travaille »), projections dans les besoins émergents (« vers quoi on travaille »).
Chaque objectif sera introduit par une présentation méthodologique des acquis de la plateforme, un exercice pratique sera alors mis en œuvre puis un atelier conclusif permettra de faire une synthèse.
Le résultat attendu sera un « manifeste EMAN » avec des articles commentés issus de chaque atelier, le modèle étant le manifeste des Humanités numériques du premier That Camp. Ce « manifeste » devra servir de feuille de route (roadmap) pour la construction de la plateforme.
Chaque début de journée sera ouvert par un café réflexion sur l’adaptation des principes de la Recherche Action sur les pratiques d’EMAN et sur le cadrage du « Manifeste EMAN ».

Programme_Workshop EMAN Corte _ 2022 _

 

Harkis. Approches langagières d’une discrimination au long cours

Au soixantième anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie, ce colloque analysera le rôle et la portée du matériau langagier sur les disqualifications sociales et les assignations minorisantes appliquées aux harkis, ces auxiliaires d’ascendance nord-africaine qui servirent aux côtés de l’armée française de 1954 à 1962. Considérant l’efficacité du langage dans l’organisation et la gestion des rapports sociaux, la rencontre entend éclairer dans une perspective inter- et/ou pluridisciplinaire la façon dont les pratiques langagières ont participé des mécanismes de subalternisation et d’exclusion auxquels ont été exposés les anciens supplétifs et leur famille, constitués en groupe social en France à partir de 1962. Tenant compte de la possibilité d’une résistance et d’une puissance d’agir discursive, il s’agira aussi de penser les discours et les moyens langagiers avec lesquels les harkis et leurs proches – de même, bien sûr, que tout autre énonciateur ou instance discursive – ont biaisé ou contré, modifié ou déconstruit la stéréotypie, les logiques du silence et de l’invisibilisation sociale qui ont pesé sur eux après le conflit. Ces questions pourront être abordées et traitées à partir de corpus de tout type dès lors que les données ont eu des effets sociaux sur la minorisation du groupe ou, au contraire, son émancipation (récit à valeur testimoniale ou (auto-)biographique, document d’archive, discours politique, texte juridique ou administratif, médiatique ou littéraire, filmographie…).

 

En marge des communications, cette rencontre abordera la fabrique des mémoires de la guerre d’Algérie, mémoires plurielles, souvent tenues pour douloureuses, antagonistes voire irréconciliables, et par ailleurs fréquemment placées au centre d’enjeux sociaux et politiques sur les deux rives de la Méditerranée. Aux côtés d’expositions relatives à l’histoire du groupe social harki, ces points seront discutés via des tables rondes et débats qui, notamment, donneront la parole à d’anciens protagonistes et témoins du conflit ainsi qu’à certains de leurs descendants (harkis, combattants de l’ALN, appelés du contingent, pieds-noirs).

https://bourgben.wixsite.com/colloqueharkiscorte

programme_colloque Harkis (2)

 

Lire les textes anciens italiens. 

Présentation d’ouvrage par l’auteur Catherine CAMUGLI GALLARDO

Eléments de morpho-syntaxe diachronique

« Si l’on trouve facilement des ouvrages de phonologie et de morphologie de l’italien pour un public universitaire, les ouvrages portant sur la syntaxe des textes anciens italiens, et écrits pour un public francophone sont plus rares.
C’est pour répondre à la curiosité de ses étudiants que l’auteure a élaboré ce livre original, nourri par sa formation de syntacticienne et ouvert à la dimension dialectale italienne contemporaine. Les faits de langue exposés, au-delà de l’anecdotique, ouvrent des réflexions plus larges sur la langue. La terminologie grammaticale est toujours précisée en tête de chapitre, les exemples systématiquement situés dans leur contexte pour une compréhension plus aisée des phénomènes, les exercices et leur correction révèlent la finesse des choix linguistiques des auteurs.
Loin d’être un exercice rébarbatif, l’observation des textes anciens fait ressortir les potentialités foisonnantes de la langue et constitue un jeu dynamique à l’image des paroles gelées de Rabelais. Que la lecture en soit joyeuse et ouvre à la découverte captivante des auteurs anciens italiens ! »

Workshop Aux Frontières du Politique in Corti

Ce workshop prend pour objet les relations complexes
qu’entretient le binôme « politique et culture » entre
expériences de terrain et choix politiques imposés par les
États et/ou revendiqués par les territoires.
Il s’agit d’illustrer cette thématique avec les
regards de chercheurs en sciences de l’information et de
la communication.
L’objectif est de poursuivre et d’amplifier une réflexion
commune, initiée lors des précédents workshops de 2018,
2019 et 2021.
Ce workshop est destiné principalement aux étudiants de
Sciences de l’Information et de la Communication, aux
étudiants de la FLLASHS, aux doctorants et aux collègues
intéressés. Il est également ouvert au public.

 

Programme workshop aux frontières du politique

Colloque « Colonisation(s) »

Le caractère incertain du pluriel permet d’ouvrir la réflexion tant sur la nature profonde de la démarche coloniale que sur les formes, diverses, qu’elle a prises. Cette thématique fait aujourd’hui, notamment en Europe, l’objet de nombreux débats. Au moment où l’on commémore le soixantième anniversaire de l’accession de l’Algérie à l’indépendance, parfois sur fond de polémique, il paraît intéressant de revenir à nouveaux frais sur une question qui continue à susciter nombre de discours politiques et de travaux universitaires.

La conférence inaugurale du colloque sera prononcée par Benjamin Stora.

La première journée sera organisée autour de la thématique « La
colonisation, fille illégitime des Lumières ». Elle sera consacrée aux travaux sur la genèse, les justifications, les motivations réelles, l’histoire, l’imaginaire et les mémoires de la colonisation européenne à l’époque contemporaine (de la fin du XVIIIe siècle à la décolonisation).

La thématique de la seconde journée, « Les Corses dans l’empire colonial », sera l’occasion d’opérer un focus et de faire un point scientifique sur une question ayant déjà donné lieu à un colloque, il y a une vingtaine d’année (Corse colonies).

Programme_colonisation s